Altra Lone Peak 3.0 : Test et Avis complet

L’amorti est efficace sur les sentiers techniques dans notre test de l’Altra Lone Peak 3.0, mais la boîte à orteils peut être un peu large selon les caractéristiques que vous aimez dans vos chaussures de trail, de randonnée et de trekking léger.

Top des chaussures Altra Lone Peak les plus vendues en 2022

Caractéristiques des Altra Lone Peak 3.0

Voici notre expérience avec la Lone Peak 3.0, y compris nos réflexions sur l’amorti, la stabilité, la durabilité, le design, la coupe et plus encore.

Altra Lone Peak 3.0

Pour voir comment la Lone Peak 3.0 se comporte par rapport à d’autres chaussures de trail ou de randonnée légère, consultez notre tableau comparatif, la section des chaussures de trekking légères et l’article sur les meilleures chaussures de trail running et la section des chaussures d’approche.

Amorti réactif

Avant le modèle Lone Peak 3.0, nous n’avions jamais essayé les chaussures Altra. Mais ils ont de nombreux adeptes dans les communautés du trekking, du trail running et de l’ultrarunning, et nous avons pensé qu’il était temps de voir pourquoi ils avaient de tels adeptes.

Après un été d’utilisation intensive, nous avons immédiatement remarqué que l’amortissement de la Lone Peak 3.0 est remarquable. Avec une hauteur de 25 millimètres, la Lone Peak a un rembourrage épais, et au début nous étions inquiets qu’il puisse absorber l’élan.

Nous avons été heureux de constater que les chaussures donnent une sensation de  » hauteur  » mais sans consommer d’énergie. Altra est fière de cette caractéristique et a déposé une marque de commerce pour la couche supérieure EVA « A-Bound ». Cela vous donne l’impression que c’est une chaussure de montagne qui ménage vos articulations.

Depuis, la semelle intermédiaire s’est un peu dégradée (avec environ 300 km sur la paire) mais elles sont toujours confortables. Plus important encore, si vous courez sur des sentiers accidentés, les pierres ne pourront pas dépasser grâce à la plaque flexible prise en sandwich entre la semelle extérieure et la semelle intermédiaire.

Et si l’amortissement est important, il n’est pas mou. Nous entendons par là qu’elle a tendance à garder sa forme et ne permet pas au pied de se déplacer séparément sur la bande de roulement, l’un des rares reproches que nous faisons à notre chaussure de trail quotidienne, la Saucony Peregrine.

Stabilité

La large boîte à orteils caractéristique de la Lone Peak et son amorti lourd sont un inconvénient pour la stabilité sur les sentiers irréguliers. Plus le terrain est technique, plus le contact et le retour d’information avec la piste sont importants.

Lisez aussi :  Salomon XA lite : Test et Avis complet

Lorsque nous avons voulu courir de manière plus agressive, nous avons constaté que nous laissions constamment les chaussures trop serrées pour réduire la sensation de relâchement.

Surtout sur des surfaces raides avec des racines, des pierres et des obstacles, la boîte à orteils large réduit notre confiance car nous n’avions pas toujours le pied sur le point de contact principal.

En d’autres termes, comme notre pied ne remplit pas la boîte à orteils, les bords extérieurs et intérieurs de la Peak 3.0 ont tendance à être vides.

Traction

La semelle extérieure d’Altra (appelée TrailClaw) a jusqu’à présent tenu bon, sans problème de glissement sur les sentiers glissants. Nous sommes toujours prudents lorsque nous testons de nouvelles chaussures, mais nous avons maintenant confiance en nos semelles Lone Peak dans toutes les conditions.

La composition de la bande de roulement, bien qu’elle ne soit pas aussi adhérente que celle de la La Sportiva Bushido, s’est avérée efficace dans la boue et sur les terrains difficiles. Dans l’ensemble, il s’agit d’un bon choix pour courir toute l’année (Altra propose également un modèle NeoShell semi-étanche pour les conditions météorologiques vraiment difficiles).

Durabilité

À ce stade, avec les Lone Peaks 3.0, nous avons pu courir environ 300 kilomètres en montagne et nous n’avons eu aucun problème de durabilité.

La semelle intermédiaire s’est un peu dégradée, mais nous avons tendance à penser que c’est normal, et cela n’a pas réduit leurs capacités de confort, d’amortissement ou de protection contre les rochers. De plus, la tige en maille prédominante des chaussures n’a pas souffert malgré les abus répétés des courses humides, boueuses et détrempées.

Conception à chute zéro / Drop Zero

Si vous n’êtes pas familier avec ce terme, une chaussure sans dénivelé (voir dénivelé pour plus d’informations) possède une plateforme plane entre le talon et l’avant-pied, à égale distance du sol.

Le concept est simple : le pied est une structure bien conçue, et la plupart des chaussures de course modifient ce que le pied fait naturellement en ajoutant, entre autres, plus de rembourrage dans le talon que dans l’avant-pied, ce qui entraîne une chute du talon à l’orteil.

Nous utilisions des chaussures avec un petit drop de 4 millimètres (les Peregrine de Saucony), donc le changement vers une chaussure à zéro drop n’était pas dramatique. En fait, nous ne l’avons pas remarqué, ce qui me laisse penser que nous ne sommes pas très sensibles à cet aspect.

Cela dit, nous avons tendance à courir sur des sentiers aux surfaces variées, de sorte qu’il n’y a pas deux pieds qui ont des empreintes similaires. Nous soupçonnons que si vous couriez sur des sentiers plats ou bien conditionnés, le zéro drop serait plus perceptible et pourrait causer des douleurs au mollet pour ceux qui ne l’utilisent pas régulièrement.

En fin de compte, le zéro drop devrait aider à renforcer le tendon d’Achille et les muscles du bas du mollet, mais c’est un point à noter si vous passez de chaussures à talon haut classiques à des chaussures à zéro drop.

Lisez aussi :  Salomon Speedcross 2 : Test et Avis complet

FootShape

La boîte à orteils FootShape d’Altra est dérivée de leur concept de conception selon lequel les chaussures doivent permettre au pied d’agir aussi naturellement que possible. Il s’agit essentiellement d’une boîte à orteils extrêmement spacieuse qui permet aux orteils de se sentir libres et de rester dans une position neutre.

Il permet également au gros orteil de rester droit, afin qu’il puisse fléchir librement et augmenter la puissance lors de la poussée. Bien que nous n’ayons jamais réalisé que notre gros orteil ne pouvait pas contribuer complètement à la poussée avec d’autres chaussures, cette idée nous intrigue.

Cependant, il s’agit probablement d’un avantage subtil, et nous ne l’avons pas remarqué, mais nous pensons que cela pourrait s’ajouter au cours d’une course en montagne.

Forme et taille

La Lone Peak 3.0 est fidèle à sa taille, et la taille 41 pour femme (que nous avons testée) est très confortable. Peut-être parce que nous n’avions jamais porté d’Altras auparavant, nous avons été surpris par l’ampleur de la forme du pied FootShape, et au début nous avons presque eu l’impression que les chaussures étaient un peu grandes.

Il y a beaucoup d’espace pour bouger les orteils, même lorsque les chaussures sont bien lacées, mais nous avons compris que c’est le résultat d’une conception et non d’une erreur de taille. Nos pauvres pieds sont habitués à être forcés de porter des chaussures d’escalade et des chaussures de ski et se sont habitués à être écrasés et inconfortables.

Il est maintenant difficile de nier que nos orteils et nos oignons apprécient cet espace supplémentaire.

Confort

Nous aimons le confort de l’Altra Lone Peak 3.0 pour les longs kilomètres lorsqu’il n’est pas important de couvrir un terrain technique de haute difficulté, abrupt et irrégulier.

Tous ceux qui passent de nombreuses heures debout apprécieront la coupe, l’amortissement et le confort, ce qui en fait un excellent choix pour l’entraînement, et nous pouvons comprendre pourquoi ils sont si populaires dans la communauté du trekking, de la randonnée et de l’ultrarunning.

Elles ne seront pas notre chaussure préférée pour une course de trail technique, mais nous pensons que nous changerions d’avis si nous devions nous lancer dans des épreuves d’ultra de plus de 100 km ou dans des courses dans des endroits moins techniques.

Avis final sur les Altra Lone Peak 3.0

La Lone Peak 3.0 est la dernière version de la chaussure de trail la plus populaire d’Altra, lancée l’année dernière pour remplacer le modèle 2.5.

Les éléments de base de la conception – plateforme à zéro drop, large boîte à orteils et amortissement important – restent, mais le nouveau modèle a un matériau supérieur plus durable et une semelle extérieure redessinée.

Nous avons trouvé que ces chaussures offraient des niveaux impressionnants d’amortissement, d’équilibre et de confort sur les sentiers faciles à modérés, mais elles ne sont pas très douées pour les terrains techniques.

Lisez aussi :  Columbia Peakfreak : Test et Avis complet

Avantages

  • Un amorti fantastique qui tient bon sur les sentiers boueux.
  • Altra Gaiter Trap, une languette en velcro sur le talon de la chaussure, permet de fixer rapidement et facilement les guêtres de trail.
  • La Lone Peak 3.0 se décline en plusieurs modèles, notamment des bottes mi-hautes et un dessus NeoShell semi-étanche pour les temps humides, pluvieux et froids.

Inconvénients

  • Vous pouvez trouver la boîte à orteils très spacieuse trop large, ce qui crée une sensation légèrement négligée.
  • Ce n’est toujours pas une chaussure à laquelle nous faisons suffisamment confiance sur les sentiers techniques exigeants.

Top des paires de chaussures équivalentes

En tant que chaussure de trail polyvalente, l’Altra Lone Peak 3.0 est performante mais n’est pas la meilleure de sa catégorie. L’amortissement épais a un impact modeste sur le poids (la taille 41 pour femme pèse 275 grammes) et nous avons constaté que nous préférions la sensation plus légère de la Saucony Peregrine (240 grammes) pour les longues distances ou lorsque la vitesse est la priorité absolue.

Et sur les sentiers accidentés, la La Sportiva Bushido (voir notre test complet) a un lien plus fort avec le sol et une meilleure adhérence. D’un autre côté, la Lone Peak est plus confortable que ces deux chaussures – en fait, c’est la paire de chaussures de trail running la plus confortable que nous ayons portée.

Il en faut beaucoup pour se démarquer sur le marché concurrentiel des chaussures de trail running, mais la Lone Peak est l’une des récentes réussites.

Altra a trouvé un grand nombre de coureurs qui apprécient la large boîte à orteils, le design sans drop et l’amorti épais. Si ce sont vos priorités et que vous courez principalement sur des sentiers non techniques, nous vous recommandons vivement la Lone Peak 3.0.

Découvrez nos autres comparatifs...
Salomon Speedcross 2 : Test et Avis complet
Salomon Speedcross 2

La Salomon Speecross 2 est une chaussure légère qui convient aussi bien à l'entraînement qu'à la course grâce à l'amortissement Lire plus

Salomon Speedcross 4 GTX : Test et Avis complet
Salomon Speedcross 4 GTX

Les chaussures Salomon Speedcross 4 GTX font partie de l'un des meilleurs modèles de Salomon au fil du temps. La Lire plus

Salomon Snowcross : Test et Avis complet
Salomon Snowcross

La Salomon Snowcross est une chaussure de trail running pour l'hiver. Si vous aimez courir en montagne à tout moment Lire plus

Merrell Moab 2 : Test et Avis complet
Merrell Moab 2

Plus de 10 ans après la sortie de la Moab originale, Merrell nous offre la Moab 2. La première édition Lire plus

profil

Je m'appelle Thomas, grand explorateur et passionné de randonnée. J'ai créé ce site pour vous donner mes recommandations pour des randonnées inoubliables. À travers ce blog je vous partage également mes conseils pour trouver les meilleurs vêtements et équipements de randonnée selon votre envie et budget.

Vêtements & Equipements de randonnée