Vêtements, équipements et matériel de randonnée indispensables : Guide & Comparatif 2022

Nous faisons le point sur les équipements de randonnée à ne pas manquer lorsque vous partez en randonnée ou en trekking. Il est temps d’enfiler vos chaussures, de préparer votre sac à dos et de vous lancer… C’est parti !

Vous devez commencer vos préparations depuis les bases. Et sans aucun doute, les chaussures de randonnée vont être la pièce maîtresse sur laquelle tout le reste va reposer. En plus de protéger votre pied des éléments du terrain (rochers pointus, terrain boueux, vrilles, etc.), vos chaussures doivent vous apporter confort, ventilation, isolation thermique, adhérence et amortissement.

Au début et sur des parcours simples, on peut opter pour une chaussure de sport fermée de type running, mais dès que l’on affronte des défis plus difficiles, il devient indispensable d’utiliser une chaussure de randonnée spécifique.

Les chaussures de randonnée

Conseils pour acheter des chaussures

Choisir les bonnes chaussures est essentiel pour tous les passionnés d’activités de montagne, telles que la randonnée, le trekking, le trail running ou la marche nordique. Nos pieds doivent être protégés car ils sont à la base de tout. De bonnes chaussures nous permettront de nous promener dans la nature sans inquiétude, dans le confort et la sécurité.

Le choix dépendra de l’usage que l’on va en faire. Cependant, il existe une multitude de modèles de chaussures de randonnée sur le marché et, si nous sommes plutôt inexpérimentés, nous pouvons être dépassés au moment de choisir. C’est pourquoi nous avons préparé ce guide d’achat avec quelques conseils et dans lequel nous détaillons les principaux aspects à prendre en compte avant d’acheter.

Les différents types de chaussures

Chaussures de randonnée

Il y a 2 familles parmi les chaussures de randonnée, les chaussures basses et les chaussures hautes. La principale différence est la hauteur de la tige, qui est la partie de la chaussure qui s’élève au-dessus du pied. Les chaussures basses ont une tige basse et n’atteignent pas la hauteur de la cheville. A partir de là, lorsque la tige couvre la cheville et la dépasse, on parle de chaussures mi-mollets ou montantes, selon la hauteur.

>> Découvrez nos tests des chaussures de randonnée

En protégeant la cheville, les chaussures hautes nous donnent de la stabilité et nous aident à éviter les entorses ou les foulures. Ils empêcheront également les cailloux ou la saleté de pénétrer à l’intérieur. Les chaussures ne fournissent pas ces protections supplémentaires mais, en contrepartie, elles sont généralement plus confortables, plus légères et plus souples. Ils nous donnent également une plus grande sensation de contact avec le sol où nous marchons.

Le choix entre l’un ou l’autre dépendra, dans une large mesure, du type d’itinéraire et de terrain sur lequel nous allons marcher :

  • Si nous allons marcher sur des chemins de terre ou des sentiers pas très compliqués, des chaussures de marche ou de promenade peuvent suffire.
  • Pour marcher dans un confort optimal lors d’excursions plus longues ou plus exigeantes, on peut opter pour des chaussures de trekking.
  • Pour les terrains plus complexes et techniques, tels que la marche sur des rochers, des pentes raides ou le port d’un sac à dos lourd, il peut être judicieux d’utiliser des chaussures de randonnée pour plus de sécurité.

Dans de nombreuses occasions, les fabricants proposent le même modèle de chaussures dans une version en tant que chaussure basse et une autre en tant que chaussure haute. C’est le cas, par exemple, de la Salomon Outline GTX :

Salomon Outline Mid GTX Chaussures de Randonnée Montantes Imperméables pour Femme
  • Dessus : Synthétique
  • Doublure : Synthetic
  • Matériau de semelle : Caoutchouc
  • Largeur de la chaussure : Moyen
  • Type de surface : Trail

Chaussures de trail running

Les chaussures de course en montagne ou les chaussures de course sur sentier présentent de nombreuses caractéristiques similaires à celles des chaussures de trekking, mais sont généralement plus légères et plus souples. Ils sont conçus dans un souci de confort et de performance et présentent donc parfois moins de caractéristiques de protection, mais ce n’est pas toujours le cas.

Un autre type de chaussures de trail running est la chaussure dite « pieds nus » ou minimaliste. Ces chaussures sont conçues pour permettre une façon plus naturelle de courir, presque comme courir pieds nus. Ils sont généralement très souples et ont une semelle presque plate. Ils nécessitent un temps d’adaptation si vous n’y êtes pas habitué mais, grâce à eux, vous réduisez l’effort musculaire et vous pouvez ressentir un plus grand contact avec le sol.

>> Découvrez nos tests des meilleures chaussures de trail

Sandales de randonnée

Les sandales de trekking peuvent être une autre bonne option pour nos sorties dans la nature. En raison de leurs caractéristiques, elles ne sont pas conçues pour les terrains les plus difficiles, car elles offrent moins de protection, mais en contrepartie, nos pieds seront beaucoup plus frais et plus confortables les jours de grande chaleur.

>> Découvrez notre top des meilleures sandales de randonnée

Certains d’entre eux sont étanches et donc idéaux pour les activités près de l’eau. Elles sont également très pratiques comme chaussures de repos pour une utilisation en camping.

Une marque prestigieuse qui fabrique des sandales de montagne de qualité est la marque américaine Keen :

.

Les points essentiels

La semelle

La semelle sera notre contact direct avec le sol, c’est donc l’une des parties les plus importantes de la chaussure. Il est essentiel que la chaussure ait une bonne adhérence et une bonne traction afin que nous puissions nous déplacer sur différentes surfaces sans risque d’accident. En général, les chaussures conçues pour des terrains et des conditions plus complexes ont tendance à avoir des crampons plus hauts (plus « agressifs ») que celles utilisées pour la randonnée sur des surfaces plus simples.

De plus, la disposition des ergots de la semelle doit bien évacuer l’eau et empêcher la boue de se coincer entre eux, sinon on perd une grande partie de l’adhérence.

Il faut tenir compte du fait que le design des crampons est conçu pour s’accrocher sur un sol irrégulier mais, pour la même raison, il est assez fréquent que ce type de semelle glisse sur des surfaces lisses et humides, car la surface de contact avec le sol est plus petite. Il convient de faire preuve d’une attention particulière dans ces situations.

Les matériaux utilisés pour la fabrication de la semelle sont variés, bien que le caoutchouc et le polyuréthane se distinguent. Le caoutchouc est plus résistant et durable, tandis que le polyuréthane offre une meilleure adhérence et une plus grande légèreté, mais sa durée de vie est plus courte. Comme ces deux composants ont leurs avantages et leurs inconvénients, les fabricants les mélangent généralement pour obtenir des semelles qui optimisent leurs qualités.

La marque italienne Vibram est, de par sa qualité, le plus prestigieux fabricant de semelles pour chaussures de montagne et est utilisée par des entreprises telles que Merrell ou The North Face. Cependant, d’autres marques ont développé leurs propres technologies, obtenant d’excellents résultats, comme c’est le cas des semelles Contagrip de Salomon.

Imperméabilité

Un autre aspect fondamental à prendre en compte lors de l’achat de chaussures de trekking est leur étanchéité.

Si nous allons les utiliser uniquement par temps chaud ou dans des régions au climat sec, il est possible que nous n’ayons pas besoin que les chaussures soient imperméables et que, dans ce cas, nous préférions la légèreté et la respirabilité maximale.

Cependant, si nous voulons des chaussures polyvalentes, capables de faire face à toutes sortes de conditions, notamment la pluie, les flaques d’eau, la boue, le froid, etc., nous devrions idéalement opter pour des chaussures imperméables.

Les chaussures imperméables intègrent un tissu spécial composé de micropores qui empêchent les gouttelettes d’eau de pénétrer à l’intérieur et, en même temps, permettent à l’évaporation produite par la transpiration de s’échapper vers l’extérieur. Les pieds restent ainsi au sec et évitent l’inconfort lors de la marche ou l’apparition d’ampoules qui peuvent gâcher notre excursion.

Il existe différents systèmes d’imperméabilisation et certains fabricants développent leurs propres systèmes, bien que le plus connu et probablement le meilleur de tous soit le Gore-Tex.

Gore-Tex est une marque américaine spécialisée dans la fabrication de membranes imperméables destinées principalement aux chaussures et aux vêtements de sport. Il utilise du polytétrafluoroéthylène expansé et d’autres matériaux similaires pour produire une membrane légère qui empêche la pénétration de l’eau et permet également une respirabilité efficace.

Certaines des plus grandes marques de chaussures de trekking utilisent Gore-Tex dans leurs produits, comme Salomon, Merrell et The North Face. Les articles qui utilisent le Gore-Tex sont souvent identifiables par l’acronyme GTX dans leur nom.

Souvent, les fabricants proposent le même modèle de chaussure dans une version imperméable et une version non imperméable, tout en conservant le reste des caractéristiques. C’est le cas des chaussures Moab 2 de Merrell :

Merrell Moab Gtxtooth ال Gtxmoab 2 GTX, Chaussure de randonnée Homme, Marron Earth, 40 EU
  • Membrane imperméable Gore-Tex, respirabilité exceptionnelle et performance imperméable
  • Dessus en cuir synthétique et maille
  • Soufflet, languette en mousse à cellules fermées pour garder l'humidité et les débris à l'extérieur
  • Tige en nylon moulé
  • Semelle Vibram TC5+

Protection, amortissement et stabilité

La sécurité doit primer lors de nos sorties en montagne ou lorsque nous marchons sur de nombreux kilomètres. C’est pourquoi les chaussures de montagne intègrent certaines caractéristiques visant à améliorer la protection, l’amortissement et la stabilité.

L’embout doit être renforcé par une protection, généralement en caoutchouc, afin d’éviter de heurter les orteils contre des pierres ou d’autres éléments. Certains modèles étendent également ces protections au talon, aux côtés ou au cou-de-pied.

De son côté, la semelle intermédiaire assure l’amorti lors des pas et est généralement constituée de matériaux en caoutchouc plus ou moins durs. Pour la randonnée ou la marche avec un sac à dos lourd, nous aurons besoin d’un bon rembourrage pour éviter l’inconfort et la douleur. Dans ce cas, une semelle intermédiaire plus souple et plus flexible est recommandée. Les chaussures plus techniques destinées, par exemple, à l’alpinisme, auront une semelle intermédiaire plus rigide et moins amortissante.

La stabilité est essentielle en randonnée, c’est pourquoi les chaussures doivent empêcher une marche déséquilibrée et le danger qui en découle. Certains facteurs qui assurent la stabilité sont la hauteur de la tige ou le type de semelle ou de semelle intermédiaire, déjà mentionné, ou encore le support qui entoure et protège le talon. La rigidité doit également être prise en compte. Ainsi, les chaussures de haute montagne auront tendance à être plus rigides et à nous donner plus de stabilité que les chaussures de randonnée, qui sont plus souples.

L’intérieur

Les chaussures de randonnée ont des zones rembourrées à l’intérieur pour une protection supplémentaire. S’y ajoutent plusieurs couches de fibres d’isolation thermique et, si nécessaire, la membrane d’étanchéité. Idéalement, l’intérieur doit être exempt de coutures qui peuvent provoquer des frottements gênants.

La semelle intérieure est un autre élément important. Il en existe de nombreux types, mais les plus recommandables sont ceux constitués de mousses ou de gels. Il est préférable qu’il soit amovible afin que nous puissions le nettoyer et le changer si nécessaire.

Il existe des semelles qui peuvent même être personnalisées. C’est le cas, par exemple, des semelles des chaussures Salewa Alp Trainer Mid GTX, formées par des couches interchangeables que nous pouvons configurer pour qu’elles s’adaptent au mieux à nos pieds.

L’extérieur

Pour l’extérieur de la chaussure, on utilise principalement des matériaux synthétiques ou des finitions en cuir hydrofuge comme la croûte de cuir ou le nubuck.

Les matières plastiques synthétiques sont plus légères et plus souples et permettent également de concevoir des chaussures plus modernes ou plus sportives.

Les matériaux en cuir ont tendance à être plus durables et donnent aux chaussures un aspect plus classique, mais ils sont aussi plus lourds et nécessitent plus de soins et d’entretien pour les garder en parfait état.

Il existe des modèles qui combinent des couches des deux types de matériaux assemblés par soudure et thermosoudure.

La languette sert à empêcher l’entrée de l’humidité et de la saleté. Il en existe différents types, par exemple, rembourrés ou fabriqués dans des tissus très respirants.

Les lacets

Les lacets des chaussures de randonnée doivent être résistants car ils supporteront des conditions difficiles. Et s’ils sont antidérapants, c’est encore mieux, car il sera plus difficile pour les lacets de se défaire.

Les œillets peuvent être en tissu ou en plastique, mais ceux qui sont fabriqués avec des anneaux et des crochets en métal offrent une plus grande fiabilité et durabilité au laçage.

Dans cette section, les fabricants font également de grandes innovations. C’est le cas, par exemple, du système de laçage Quicklace de Salomon. L’entreprise française a conçu des lacets élastiques et minimalistes qui peuvent être serrés rapidement d’une seule traction. Ils ne dépassent pas, ce qui est bon pour votre sécurité, car ils ne se prennent pas dans les branches ou autres objets. D’autres marques utilisent également des systèmes de laçage similaires.

Le design

Il existe de nombreux modèles et finitions différents sur le marché. Certaines sont très modernes et sportives. D’autres rappellent des chaussures de montagne plus classiques. Il y a aussi celles qui ont un look élégant et qui nous donnent la possibilité de porter les chaussures discrètement au quotidien.

La variété et, en général, les couleurs ne manquent pas, il n’est donc pas difficile de trouver une paire de chaussures à son goût.

Le sac à dos

Lorsque nous parlons de randonnée, les sorties habituelles peuvent durer de 2 à 4 heures à des journées entières. L’usage pour ce type de sorties sera de porter un sac à dos d’une capacité d’environ 22-30 litres, suffisante pour transporter confortablement l’équipement nécessaire pour une journée.

Les choses à garder à l’esprit :

  • Choisissez un sac à dos d’une capacité adaptée à l’activité que vous allez pratiquer.
  • Répartissez-y correctement la matière pour un plus grand confort.

>> Découvrez nos comparatifs des différents types de sac à dos

Les vêtements de randonnée

Chaussettes de randonnée

Les meilleures chaussures de montagne sont peu utiles sans de bonnes chaussettes. Elles doivent s’adapter parfaitement au pied, en maintenant un niveau de compression minimum (selon les goûts) pour éviter qu’elles ne bougent et ne forment des plis et, très important, en évacuant l’excès d’humidité pour éviter la formation des redoutables ampoules. Pour cette raison, il est recommandé d’incorporer des fibres synthétiques, qui favorisent l’évaporation de la sueur, ou vous pouvez opter pour la laine mérinos, une matière qui commence à se répandre grâce à son origine naturelle et à ses excellentes performances.

A prendre en compte :

  • Plus haut ou plus court selon que vous portez une botte ou une chaussure.
  • Adaptez le niveau de respirabilité et de chaleur qu’ils procurent au type d’itinéraire, au terrain et au climat (plus chaud pour la haute montagne, etc.).
  • Il est conseillé d’emporter au moins une paire de rechange si l’on prévoit de la pluie ou un terrain boueux.

>> Découvrez notre top des chaussettes de randonnée

Pantalons de trekking

Un pantalon de trekking, bien qu’il ne soit pas indispensable pour les itinéraires de randonnée simples, rendra certainement le trekking beaucoup plus confortable. Les caractéristiques souhaitables d’un bon pantalon de trekking sont les suivantes :

  • Coupe préformée et un peu d’extensibilité pour faciliter les mouvements.
  • Respirabilité pour évacuer la transpiration.
  • Robustesse et légèreté. Des renforts à des points précis. Poches zippées.

Ne manquez pas notre sélection de pantalons de trekking pour hommes et femmes :

>> Découvrez notre comparatif des meilleurs pantalons pour hommes et pour femmes

Vestes imperméables

En ce qui concerne les vêtements, il est toujours conseillé d’utiliser des vêtements conçus pour les activités de montagne (vêtements techniques), en raison de leurs caractéristiques particulières. Toutefois, pour les parcours simples, vous pouvez opter pour un survêtement, un short ou même un jean. Cependant, ce qui ne doit jamais manquer dans notre sac à dos, ce sont les vêtements chauds, car le temps en montagne est très changeant et peut devenir très compliqué. En cas d’accident et s’il faut passer la nuit à la belle étoile, des vêtements chauds peuvent vous sauver la vie.

Les choses à garder à l’esprit :

  • Il est conseillé d’utiliser le système de stratification ou la théorie de la stratification, avec 3 ou 4 couches.
  • Au moins une veste chaude, imperméable et coupe-vent. Une membrane gore-tex est recommandée : imperméable et respirante, elle pèse très peu et est très polyvalente.
  • Un tube de cou est également fortement recommandé.
  • En fonction de la région et du temps prévu, nous pouvons inclure un chapeau et/ou des gants.

>> Découvrez nos comparatifs des vestes de randonnée pour hommes et pour femmes

Le matériel de randonnée

Bâtons de trekking

Ces dernières années, les bâtons de trekking sont devenus un élément très courant de notre équipement de randonnée et d’alpinisme. La raison ? Ils présentent de nombreux avantages et très peu d’inconvénients. Sans être un élément obligatoire, il ne fait aucun doute qu’ils sont de plus en plus utilisés.

Avec les bâtons, nous pourrons distribuer une partie importante de l’effort et du poids sur le haut du corps, permettant ainsi un exercice plus complet, efficace et efficient. Ils peuvent également nous aider à prévenir les blessures des membres inférieurs, notamment des genoux, en répartissant le poids. Enfin, ils constituent un élément stabilisateur en cas de descente abrupte ou de terrain très accidenté.

A prendre en compte :

  • La poignée est l’un des éléments les plus importants.
  • Il doit être léger, solide et absorber les chocs.
  • Adaptez-les en fonction de votre taille et de votre progression (montée, descente, neige, etc.).

>> Découvrez notre classement des meilleurs bâtons de randonnée

GPS de montagne

Pour les utilisateurs de tout niveau, il s’agit d’un article hautement recommandé aujourd’hui. Ses fonctions incluent la possibilité de s’orienter ainsi que de suivre des pistes ou de sauvegarder nos propres itinéraires pour les partager ou les faire plus tard.

>> Découvrez notre top des meilleurs GPS de randonnée

Kit de premiers secours

La trousse de secours, ce grand oublié, est l’un des éléments essentiels de nos sorties en randonnée. Comme nous l’avons déjà dit, la montagne est un environnement avec des dangers intrinsèques, il y a toujours un certain niveau de risque, et pour cette raison cet élément est fondamental. A retenir : il doit s’adapter à l’activité et à la climatologie, il doit servir à désinfecter et à immobiliser, il doit être étanche, compact et léger.

>> Découvrez notre classement des meilleurs kits de survie

Torche ou lampe frontale

Très important. Même si nous ne prévoyons pas de prolonger l’activité au-delà du coucher du soleil, cet article peut nous sauver la vie en cas de mésaventure et si nous devons passer la nuit dehors.

N’oubliez pas :

  • Choisissez les batteries en fonction de la disponibilité des sources de charge ou de la durée de l’activité.
  • Une lampe frontale permet une utilisation confortable et mains libres.
  • Vérifiez toujours les piles avant de sortir.
  • Évitez les marques bon marché : si vous échouez dans une situation tendue, votre vie peut en dépendre.

Protection solaire

Nous devrions toujours porter sur nous un élément de protection solaire. Comme dans d’autres cas, nous les choisirons en fonction des caractéristiques du parcours à effectuer.

A prendre en compte :

  • Lunettes de soleil. Ils nous protégeront également du vent, de la pluie et/ou du blizzard. Un article essentiel [voir lunettes de soleil pour l’alpinisme].
  • Crème solaire. Hautement, hautement recommandé, toujours. Indispensable pour les itinéraires avec de la neige ou une forte exposition au soleil.
  • Casquette ou chapeau. Il nous protège également du vent et/ou du froid.

>> Découvrez notre comparatif des lunettes de soleil pour une randonnée

Hydratation et alimentation

Bien qu’il s’agisse d’un aspect fondamental et essentiel, nous l’ignorons parfois parce que nous ne prévoyons pas d’en avoir besoin. Une grosse erreur. L’hydratation est un aspect fondamental dans toutes les activités sportives, et encore plus dans celles qui se déroulent en milieu naturel. Il permettra à notre corps d’être plus performant et de mieux récupérer. Il en va de même pour la nutrition.

À garder à l’esprit :

  • Pensez à utiliser un thermos ou un camelbak en fonction de l’activité.
  • L’eau est vitale, il faut toujours en avoir sur soi ou disposer d’une source d’eau (voir les moyens de rendre l’eau potable).
  • Ayez toujours une réserve d’eau et de nourriture pour les cas extrêmes.

Les accessoires pour la randonnée

Voyons maintenant les articles qui, sans être essentiels, sont fortement recommandés pour la randonnée. Vous pouvez également consulter notre article spécifique dédié aux accessoires de randonnée en cliquant ici.

Cartes et boussole

Bien que nous ayons inclus cet élément dans la section  » recommandé et non essentiel « , cela peut varier en fonction du type d’itinéraire auquel vous êtes confronté. En général, nous pouvons dire que nous devrions toujours les avoir sur nous lorsque nous allons nous attaquer à un itinéraire inconnu que nous n’avons jamais fait auparavant, ou si nous voulons explorer de nouveaux sentiers en montagne. La raison : notre appareil GPS ou notre smartphone pourrait tomber en panne ou manquer de batterie.

Couteau de survie

Lorsque nous partons en montagne, un couteau polyvalent peut devenir le meilleur de nos alliés. Il peut être utilisé pour couper des aliments, mais aussi pour effectuer une réparation d’urgence sur nos équipements, couper un vêtement en cas de rupture, couper une branche pour l’immobiliser, etc. Si nous voulons devenir un vrai « MacGyver », nous pouvons l’utiliser avec du ruban adhésif en toile, un morceau de ficelle et une paire de mousquetons.

>> Découvrez notre classement des meilleurs couteaux de survie

Batterie externe

Comme nous l’avons déjà mentionné, il peut être très utile pour charger votre smartphone (et vous éviter bien des soucis). Également pour notre lampe frontale ou torche (si elle est rechargeable) ou même d’autres accessoires tels que l’appareil photo ou le dispositif GPS. Jetez un coup d’œil à ce modèle à haute capacité.

Appareil photo de montagne

Pour les utilisateurs plus exigeants, je recommande l’utilisation d’un appareil photo plutôt que d’un smartphone (et donc de réserver ce dernier aux seules urgences). En outre, il nous arrive de visiter des régions ou des pays où nous ne retournerons jamais, et nous voulons en ramener les meilleurs souvenirs possibles sous forme d’images.

De nos jours, il y a beaucoup d’appareils photo sur le marché, c’est pourquoi j’ai préparé un article dans lequel je vous recommande les meilleurs appareils photo pour le voyage et le trekking, en fonction de plusieurs facteurs tels que la taille, le poids, les caractéristiques, etc.

La randonnée est un sport à la portée de tous

L’un des avantages de la randonnée est que, contrairement aux autres disciplines pratiquées en montagne, elle ne nécessite pas un gros investissement initial en matériel. Toutefois, si vous décidez de partir en randonnée et surtout si vous envisagez d’augmenter le niveau de difficulté de vos itinéraires, il est fortement recommandé (pour ne pas dire indispensable) de disposer d’un équipement adapté.

Nous vous recommandons également notre section des meilleurs livres de montagne, où vous trouverez des guides et des manuels pour améliorer vos connaissances et votre technique.

Vous éviterez ainsi de nombreux problèmes : des blessures mineures aux situations plus compliquées dans lesquelles vous devrez peut-être même appeler les services de secours. Bien qu’elle ne soit pas considérée comme un sport extrême, nous ne pouvons pas oublier que la montagne est un environnement avec des risques inhérents (qui sont là, nous ne pouvons pas les éviter). Nous devrons affronter des terrains accidentés, des conditions météorologiques défavorables et un environnement naturel en constante évolution.

Pour toutes ces raisons, nous allons parler dans ce billet de l’équipement indispensable pour la randonnée. Mais tout d’abord, nous allons aborder quelques aspects à prendre en compte lors de la préparation de nos sorties de randonnée ou de trekking.

Mes conseils avant de partir en randonnée

Adapter l’équipement aux caractéristiques de l’itinéraire

Bien que l’on puisse considérer qu’il existe un « équipement minimum indispensable », il est normal que nous adaptions l’équipement que nous transportons dans notre sac à dos aux caractéristiques de l’itinéraire ou au style de sortie que nous voulons faire. Par exemple, si vous effectuez une randonnée d’entraînement dans une région que vous connaissez bien, vous pouvez vous passer d’un appareil GPS. En revanche, si nous sortons dans une région où il pleut fréquemment, nous devrons certainement avoir un vêtement imperméable dans notre liste d’équipement.

Différence entre le trekking et la randonnée

Connaissez-vous la différence entre trekking et randonnée ? Ces termes sont souvent utilisés comme synonymes, mais la vérité est qu’il s’agit de disciplines différentes. En résumé, nous pouvons dire que le trekking se pratique sur des itinéraires de plusieurs jours, de plus grande difficulté et avec un plus grand degré d’autosuffisance. L’équipement pour le trekking aura donc des besoins particuliers et plus exigeants (plus d’équipement). Dans cet article, cependant, nous allons nous concentrer sur l’équipement de trekking.

Mettez en place une checklist

Un bon conseil pour préparer votre équipement est d’avoir une checklist à portée de main, afin de pouvoir vérifier rapidement si vous avez pris tout ce dont vous avez besoin. Je l’ai fait, par exemple, pour préparer ma liste d’équipement pour le Kilimandjaro en Tanzanie.

La randonnée est bien plus qu’un sport

La randonnée, comme d’autres disciplines pratiquées en montagne et en milieu naturel, est bien plus qu’un simple sport.

Pour les amoureux des espaces naturels, on pourrait dire qu’il s’agit presque d’un « mode de vie ». Nombreux sont ceux qui ont besoin de sortir régulièrement pour profiter des grands espaces, pour faire des randonnées, pour aller à la rencontre de la montagne et d’eux-mêmes, pour se déconnecter de leur quotidien chargé, pour relever de nouveaux défis et vivre de nouvelles aventures ou tout simplement pour se détendre en contemplant les magnifiques paysages de montagne ?

Et c’est la fin de ce guide dans lequel nous avons passé en revue l’équipement indispensable pour la randonnée. Bonne randonnée/trekking à vous !

Je m'appelle Thomas, grand explorateur et passionné de randonnée. J'ai créé ce site pour vous donner mes recommandations pour des randonnées inoubliables. À travers ce blog je vous partage également mes conseils pour trouver les meilleurs vêtements et équipements de randonnée selon votre envie et budget.

Vêtements & Equipements de randonnée